À évènement spécial, article spécial.

J’ai écrit un roman.

J’ai écrit un roman et j’ai choisi de le publier. Pour ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux (Facebook et Instagram) ce n’est pas une nouvelle. Mais jusque-là j’avais tu l’information sur le blog.

Cela fait un an que je travaille sur ce texte, avec des phases très irrégulières, de longues semaines de creux suivies de plus intenses rythmées par l’écriture.

Je peux enfin dire que je l’ai terminé et qu’il n’attend plus qu’une chose : des lecteurs.

J’ai fait le choix de l’autoédition sur Amazon. C’est simple, gratuit, ouvert à tous. Je pense que c’est la solution la plus efficace pour un premier roman. Car oui c’est mon premier roman. J’ai beau être une amoureuse de la littérature depuis mon plus jeune âge, il m’aura fallu attendre un certain temps avant de prendre la plume pour écrire une fiction. Car entre l’écriture de chroniques littéraires et celle d’un roman entier il y a un fossé immense que je ne pensais pas si rude à traverser.

Ce roman a été le déclencheur de quelque chose de très fort. Éprouver un tel plaisir à construire mes personnages, mon intrigue, mon univers, était totalement inédit. Alors quand j’ai enfin apposé le point final, la satisfaction ressentie teintée de nostalgie m’a déconcertée. Non, je ne peux m’arrêter là.

J’ai attrapé le virus.

Peut-être vous proposerai-je prochainement un article plus fourni sur cette expérience, j’ai envie de me replonger sur ces longs mois de création.

En attendant, je vous laisse découvrir ma petite œuvre. Vous pouvez le commander en format numérique ou en version papier (depuis le 24 avril) :

C’est ici que ça se passe

Je souhaite de tout cœur que mon histoire séduise le plus grand nombre, plongée que je suis dans l’incertitude et l’angoisse en attendant les premiers retours…

Synopsis

Astrid d’Orléac, jeune écrivain à succès, est plus connue sous le pseudonyme de Rebecca Wagner. Adorée de son lectorat, qu’elle méprise, elle lui offre des histoires érotiques dans lesquelles elle ne s’est jamais reconnue. Ne supportant plus cette popularité qui n’est pas la sienne, elle aspire à un renouveau littéraire lui correspondant davantage. Mais comment faire taire Rebecca dans le troublant jeu de séduction qui s’installe avec le charmant Marc Lamartine ? Qui est vraiment Astrid ? Et si les tourments de la romancière trouvaient leur origine dans un lourd passé familial ?

Le revers de la plume est le portrait d’une femme morcelée, un destin atypique, un dialogue dans le temps entre une enfance tragique et une maturité bancale.

Rendez-vous sur Hellocoton !